Vous n'êtes pas seul à vous sentir dépassé

 

Un sondage visant à en apprendre davantage sur les problématiques de conciliation travail-famille a été mené au printemps 2014 auprès de parents québécois d'enfants entre 0 et 6 ans. Les images présentées illustrent d'éloquents résultats.

Seulement 20% des parents affirment que leur employeur a une politique de conciliation travail-famille. Épingler
72% des parents se sentent coupables quand ils priorisent leur emploi à leur famille. Épingler
40% des mères se disent distraites pendant leur travail par leur préoccupations familiales. Épingler
74% des pères considèrent que leur employeur est compréhensif quant à leurs responsabilités familiales. Chez les mères, ça tombe à 66%. Épingler
45% des parents ont de la difficulté à concilier travail et famille. Épingler
59% des parents trouvent que leur emploi enlève du temps qu'ils pourraient consacrer à leurs responsabilités familiales. Épingler
67% des pères, contre 52% des mères, pensent que la conciliation travail-famille est équitable entre les deux parents. Épingler
15% des pères en garde partagée, contre 33% des pères en couple, trouvent que leurs activités familiales les empêchent d'avoir suffisamment de sommeil pour bien performer au travail. Épingler
75% des mères en garde partagée affirment avoir suffisamment d'appui de leur milieu pour remplir leurs obligations. Ça tombe à 61% chez les mères toujours en couple. Épingler
45% des parents de famille unie sentent que leur employeur s’attend à ce qu’ils priorisent  leur travail plutôt que leur famille. Ça tombe à 33% chez les parents en garde partagée. Épingler
61% des familles unies trouvent que leur travail réduit le temps qu'elles peuvent consacrer à leurs responsabilités familiales, tandis que ça descend à 45% chez les parents en garde partagée. Épingler
78% des mères en garde partagée, contre 67% des mères en couple, sont satisfaites de leur vie au travail. En ce qui concerne la famille, le premier groupe est satisfait à 90%, alors que l'autre à 82%. Épingler

La séparation n'est pas une solution. Trouvons-en pour ne pas en arriver là.