Les dates de la SQF d'année en année

En 1993, en prévision de l’Année internationale de la famille (1994), l'Assemblée générale de l’O.N.U., dans sa résolution 47/237, a proclamé le 15 mai de chaque année Journée internationale des familles, afin de mieux faire connaître les problèmes de la famille et améliorer la capacité des nations à adopter des politiques d'ensemble pour y faire face.

Le 15 mai, est toujours au coeur de la Semaine québécoise des familles. Les dates officielles sont déterminées en fonction de la semaine (du lundi au dimanche) où se retrouve le 15 mai.

Prochaines éditions :

2019 : 13 au 19 mai
2020 : 11 au 17 mai

Édition 2018 : 14 au 20 mai

La famille, c’est ça qui compte!

La famille compte parmi ce que nous avons de plus précieux. Dans les bons moments comme les jours difficiles, c’est elle qui nous accompagne, nous soutient, nous apporte du réconfort. C’est vers elle que l’on se tourne en premier pour célébrer nos réussites et partager les grandes et petites joies de la vie. C’est elle encore qui sera là lorsque, en dernier recours, il faudra prendre soin de nous.

Affiche 2018 Collectivement, on compte sur les familles pour s’acquitter d’un grand nombre de responsabilités. Éduquer, soigner les enfants, venir en aide aux personnes âgées, veiller sur les personnes malades : la famille joue un rôle crucial dans le fonctionnement de la société. En matière d’éducation, de santé, de loisirs, voire de culture, le premier acteur est toujours la famille. 

Si l’on compte bien, on s’aperçoit aussi que les familles sont d’une très grande importance pour l’économie du Québec. Les dépenses des ménages sont principalement celles liées à l’achat de biens et de services pour la famille comme le logement, l’alimentation,  les transports, l’énergie, les communications, etc.. Et cela représente 60% du PIB.

Du 14 au 20 mai, à l’occasion de la Semaine québécoise des familles, joignez-vous au Réseau pour un Québec Famille pour souligner à quel point votre famille compte pour vous… autant que vous pouvez compter sur elle.

 

Saviez-vous que * :

  • 95 % des parents d’enfants de 0 à 5 ans disent « croire sincèrement avoir toutes les habiletés nécessaires pour être un bon parent » ;
  • 85 % des parents estiment être les mieux placés pour savoir ce dont leurs enfants ont besoin ;
  • 93 % se sentent parfaitement à l’aise dans leur rôle de parents.

Mais que : 

  • 58 % des parents d’enfants de 0 à 5 ans ont l’impression de courir toute la journée ;
  • 35 % disent être physiquement épuisés à l’heure du souper ;
  • 76 % des parents travaillent et, dans 59 % des cas, les enfants vivent dans un foyer où leurs deux parents travaillent ;
  • 48 % des enfants vivent dans un foyer où au moins un des deux parents a un horaire atypique ;
  • 22 % des parents salariés travaillent pour une entreprise qui n’offre aucune mesure de conciliation travail-famille

Profitons de la Semaine québécoise des familles pour jeter un regard nouveau sur les enjeux qui nous touchent.

Ensemble, créons les conditions pour que chacun de nous puisse rendre son expérience Famille encore plus enrichissante.

* Données issues de l’étude « Mieux connaître la parentalité » réalisée par l’Institut de la statistique du Québec (2013)