Notre conception de la conciliation travail-famille évolue. Les mères au travail influençent le partage des tâches. Quels rôles reviennent à qui? Quelle place donnons-nous au travail?

La conciliation travail-famille n’est pas que l’affaire des familles ou des femmes, une question individuelle à régler dans le privé. Il s’agit d’un enjeu collectif qui a des impacts sur la démographie, l’économie, le développement des enfants (donc des personnes) et de la société tout entière. S’il existe une interdépendance entre la vie familiale et le travail, la première ne devrait pas être dominée par le second. Les responsabilités familiales ne prennent pas fin avec la petite enfance. Malgré des situations d’emploi différentes, les parents ont besoin de mesures qui leur permettent de répondre aux besoins de leurs proches. L’économie des familles est maintenant basée sur le double revenu et il semble peu probable qu’on revienne en arrière parce que la participation des femmes au marché du travail constitue, plus souvent qu’autrement, un rempart contre la pauvreté. Cette même participation est à la base de changements profonds auxquels la société tarde à s’adapter.

conseil
conseil
conseil