Annonce de la création de la Journée lors de sa première édition le 16 mai 2021.

      

Une 2e édition de la journée de fête créée en l'honneur des beaux-parents !

Une initiative de Valérie Roberts en collaboration avec le Réseau pour un Québec Famille lancée en 2021!

Le 15 mai prochain se tiendra la 2e édition de la Journée nationale des beaux-parents! 

Pour célébrer les beaux-parents, les enfants sont invités à partager leur affection à leur égard sur les réseaux sociaux en utilisant les #fierbeaupère #fièrebellemère #fiersbeauxparents #journeenationaledesbeauxparents, et pourquoi pas, pour les plus jeunes, un beau bricolage, à l’instar de la fête des mères et des pères ! Les beaux-parents eux-mêmes sont aussi invités à partager des anecdotes avec les mot-clics.

 

« De nos jours, un beau-parent s’implique dans la vie et dans la logistique du quotidien de ses beaux-enfants... et souvent au même niveau qu’un parent biologique. Notre apport mérite d'être souligné et reconnu - nous  aussi, nous le voulons notre collier en macaroni ou notre bricolage en ouates ! (rires) En créant une journée distincte pour les beaux-parents, ça n'engendre pas de sentiments conflictuels pour les enfants qui souhaitaient fêter leurs beaux-parents à la Fête des mères ou la Fête des pères... Les beaux-parents pourront maintenant être célébrés à leur juste valeur avec une journée propre à eux. 

Merci aussi au ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, et au gouvernement québécois d'apporter son appui à la création de cette journée et de reconnaître la réalité des familles recomposées. Une réalité très présente mais dont on discute encore trop peu! » 

Valérie Roberts,
chroniqueuse culturelle, animatrice, auteure et belle-maman


« À l’occasion de la Semaine québécoise des familles, je salue la création de la Journée nationale des beaux-parents. Cette journée qui se tiendra annuellement chaque 3e dimanche de mai sera désormais une reconnaissance de la belle-parentalité. En plus de la fête des mères et des pères, la création de cette journée permettra de souligner le lien des enfants à leurs beaux-parents et du rôle significatif qu’ils peuvent aussi jouer dans leur vie et dans leur éducation. Bonne Semaine des familles! »

Mathieu Lacombe,
ministre de la Famille

« La Semaine des familles c’est l’occasion de célébrer toutes les réalités familiales. Le ministère et le Réseau ont été interpellés par l'enthousiasme contagieux de Valérie et ont saisi l’opportunité de reconnaître la contribution de nombreux adultes pour plus de 130 000 familles québécoises. »

Marie Rhéaume
directrice du Réseau pour un Québec Famille

 

 

 

Pourquoi instaurer une Journée nationale des beaux-parents ?

C’est lorsqu’elle a été à la rencontre de 19 femmes dans le cadre de l’écriture de son livre « La blonde de papa » (KO éditions, 2020) que l’idée d’une fête des beaux-parents a germé dans l’esprit de Valérie Roberts, chroniqueuse culturelle, animatrice et belle-maman des deux filles de son conjoint, Martin Juneau. La dernière année fut éprouvante pour les parents, mais on oublie souvent les beaux-parents, des membres importants de la famille moderne compte tenu qu’une famille sur six au Québec est recomposée (soit 16 % des couples résidant avec au moins un enfant de moins de 25 ans).

Des démarches sont entamées auprès du ministère de la Famille pour faire désigner officiellement le 3e dimanche de mai en tant que Journée nationale des beaux-parents. De plus, pour mieux pouvoir parler du rôle particulier de belle-mère ou beau-père, Valérie Roberts travaille en collaboration avec l’Office québécois de la langue française pour homologuer le terme belle-parentalité, de même que d’autres noms pour désigner le conjoint ou la conjointe du père ou de la mère d’un enfant. Communément, on désigne par le même nom les parents de son conjoint ou sa conjointe, donc cette similarité porte souvent à confusion.
 

Valérie Robert, instigatrice de la Journée des beaux-parents